Partie en boutique : le légendaire Légendarium

Oui, oui, je sais… C’est un jeu de mot de merde. mais croyez moi, il va vous rentrer dans la tête, et plus jamais vous ne pourrez l’oublier. Mouhaha.

Parlons donc Légendarium, cette sympathique boutique que l’on peut trouver dans une de ces petites rues du centre d’Arras, spécialisée dans la littérature dite fantastique et -Tada !- aussi le JDR. Un cadre des plus sympathique, un propriétaire/vendeur à la passion communicative, bref un lieu à connaître, et si jamais vous deviez vous rendre dans cette contrée qu’on appelle le Pas-De-Calais -ou peut-être plus maintenant, je ne sais plus^^-, je vous engage à y faire un petit tour, vous serez sans aucun doute comblé !

29595470_429625930805355_550256912584006778_n

C’est honteusement mensonger : y’à aussi des dés, et je ne vois nulle part indiqué « cabinet de désrosités » !

Lire la suite

Publicités

Scénario pour Numenéra : Dans le Ventre de la Bête

numenara-5

Toutes les bonnes choses ont une fins, et visiblement la campagne « Choisis bien ton Dieu… » pour le JDR Numenéra ne fait pas exception à la règle… Ici s’achève donc la publication de mes « œuvres de jeunesses » imparfaites et naïves pour lesquelles j’ai toutefois beaucoup de tendresse.

Lire la suite

Scénario pour Numenéra : Ne Réveillez pas l’Eau qui Dort…

Voici le premier scénario que j’ai écris dans l’optique de le diffuser. Pas le premier que j’ai imaginé en tant que MJ, ni celui ou j’ai pris de grosses notes avant de le faire jouer, mais celui ou je me suis dit « C’est une super histoire, faut que je la partage pour que d’autres MJs puissent la faire jouer ! ». J’y ai donc mis tout mon cœur quand je me suis lancé dans sa rédaction, il y’à 2 ans et demi. J’ai été très fier du résultat à l’époque, et je le considère encore aujourd’hui avec une  certaine tendresse.

Aujourd’hui, en le relisant, si je considère toujours que l’histoire est bonne, j’ai été plus circonspect au niveau de la façon dont je l’ai rédigé. Certes, toutes les bases de mon style actuel sont présentes, mais je trouve que je manquais clairement d’expérience. Je voulais proposer un scénario « clé-en main », que le MJ n’aurait plus qu’à faire jouer une fois lut. je pense y être arriver, mais la lecture est selon moi rébarbative pour un MJ expérimenté : trop long sur certains points, trop directif lorsque j’aborde différentes possibilités de jouer une même scène…

Mais en même temps, je pense que cela peut-être une bonne chose pour les MJs débutants ou qui ne sont pas à l’aise avec l’improvisation. Sans compter que peut-être les MJs qui me lisent n’apprécient peut-être pas mon style actuel. Alors, je n’ai pas réécris ce scénario, je l’ai juste corrigé, et j’ai complété certains oublis.

Pour mes lecteurs, ce sera à vous me dire le style que vous préférez : celui de mes travaux récents, ou celui-ci.

Mais bon, assez tergiversé, parlons de ce scénario. Assez linéaire dans son déroulement, il permet toutefois aux joueurs de faire de vrais choix qui vont affecter la destinée de la ville de Sharash et -beaucoup plus important- de faire des amis et des ennemis parmi les factions qui résident dans cette ville.

Vous découvrirez avec ce scénario un cadre que j’espère inspirant : la cité de Sharash, qui devrait refléter la bizarrerie du 9éme monde. Une annexe décrit la ville et ses habitants les plus importants. Une autre annexe vous offre une nouvelle créature pour alimenter votre bestiaire.

A noter que ce scénario peut être joué au sein de la campagne « Choisis Bien ton Dieu… », dont vous pouvez trouver un synopsis et une manière d’introduire la campagne sur cette page.

Et sans plus attendre, passons au scénario en lui-même :

Lire la suite

Campagne en approche : « Choisis Bien ton Dieu… », pour Numenéra

Je vous entends venir avec vos gros sabots… « Comment ça ? Tu écris une autre campagne ? Alors qu’on à pas encore eu la suite de campagne citadine pour D&D ? Tu te disperses ! Et t’écris lentement, en plus ! Sans compter qu’t’es moche et qu’tu pues ! ». Bon. Hum. Ma foi, ce sont des points… Pertinents, à n’en pas douter, même si je nuancerai sans doute les deux dernières assertions : je ne suis pas moche, juste très laid. Et je ne pues pas, j’empeste. C’pas pareil, bro’ !

Bon, plus sérieusement, il est vrai que ces derniers temps j’ai bossé sur pas mal de trucs différents, ce qui fait que je risque d’être un peu en retard sur mon planning « écriture des scénars de D&D », mais là, dans ce cas précis, la publication de cette campagne Numenéra ne me prendra pas -trop- de temps. Déjà, parce qu’elle est déjà écrite à 100% : il s’agit des premiers scénarios que j’ai écris, avant même que j’ouvre ce blog. En vérité, j’avais en partie ouvert ce blog pour pouvoir la publier dessus… Alors pourquoi ne l’ai-je pas fait dés le départ ? Ah, vaste question…

Lire la suite

Scénario pour la Méthode du Docteur Chestel : Le policier qui était bien trop casse-cou

Le voilà, le deuxième scénario pour la méthode du docteur Chestel que je vous avais promis ! Bon, d’accord c’est désormais le troisième, mais j’ai du mal à considérer la publication précédente comme un scénario complet. Celui là en un est, par contre. C’est d’ailleurs un scénario assez différent des précédents, dans le sens ou la difficulté ne provient pas d’arriver à déterminer quel est le problème du patient ou son origine, mais plutôt de trouver un traitement efficace qui limitera les séquelles négatives…

Niveau inspiration, c’est en regardant l’animé « Sword Art Online » que j’ai eu l’idée de ce scénario. Ceux qui connaissent doivent donc avoir une petite idée de quoi traite ce scénario, et pour les autres autres, je dirai juste qu’il faudra vous attendre à un intracos très différent de ceux qui ont été décris habituellement, et que vous devriez en profiter pour vous rafraîchir la mémoire en ce qui concerne le lexique des MMORPG…

L’écriture de ce scénario à été assez fluide, même si à un moment donné je me suis rendu compte que j’avais dévié du projet initial : de scénario, j’étais passé à l’écriture d’un supplément complet, proposant une variation sur la façon de jouet en même temps qu’un cadre de campagne. J’ai dû alors me poser la question de continuer dans cette voie, ou de revenir au projet original en sabrant du contenu. Comme je manque de temps et que j’ai d’autres gros projets en cours, j’ai choisi la deuxième solution, même si une part de moi continue à trouver la partie « technique » de cette publication ridiculement courte par rapport à ce qu’elle aurait put être. Mais bon, je relativise en me disant que personne n’aurait envie de lire 40-50 pages juste pour faire jouer un scénario pouvant être terminé en une séance de jeu. Mais bon, écrire un supplément pour faire jouer ce jeu autrement… Pourquoi pas (Daniel Danjean, si jamais vous me lisez^^).

Lire la suite

Un projet fou… Une campagne pour D&D 5 ?

Il y’à quelques temps, après avoir repris sérieusement l’écriture, j’ai découvert que travailler sur le même projet plusieurs mois d’affilé finissait par m’ennuyer profondément et zappait toute ma créativité. Mais dés que j’abordais un nouveau sujet -ou un ancien délassé plus tôt-, ah ! La bouchée d’air frais ! Les idées qui reviennent à la charge ! Bosser sur autre chose, voilà exactement ce qu’il me fallait…

Voilà pourquoi en plus de travaux plus ou moins confidentiels pour le moment, j’ai décidé de bosser sur quelques petits autres projets sur le côté, pour varier les plaisirs, garder ma motivation intacte et surtout maintenir mon niveau de créativité le plus haut possible. Je me suis donc lancé dans l’écriture de petits scénarios pour des jeux que j’apprécie beaucoup –comme ce scénario pour La méthode du Docteur Chestel– dont la plupart sont loin d’être finalisé. L’un d’entre eux l’est et sera publié dés demain sur ce blog : un scénario pour D&D 5, le premier d’une longue série en fait. Explications.

d_d_logo

Lire la suite

Cette semaine j’ai reçu… Tiny

Les crowdfundings, les financements participatifs, les foulancements… Voilà bien une mode qui semble perdurer dans les paysages ludiques et rôlistiques non seulement français, mais aussi mondiaux. Il y a des mastodontes qui rassemblent des centaines de milliers d’euros ou de dollars, et aussi des projets bien plus modestes. Tiny fait partie de ces derniers, ayant rassemblé la coquette somme de près de 29 000 euros lors du financement ulule réalisé par son éditeur, JDR éditions.

Financés en juillet 2017, le jeu et la petite gamme de suppléments viennent d’être livrés aux souscripteurs après quelques petits mois de retard. Retard en lui-même un brin désagréable, mais qui est resté des plus correct, comparés à ceux accumulés par d’autres projets… Voyons voir ce que ça donne ! Serrez fort votre doudou en peluche, et poursuivez cette lecture…

couverture-poage-ulule-copie-3-gcizqcmk5gjx Lire la suite

Bilan 2017

Ah, un bilan, c’est toujours intéressant…

Quoique, pour un blog lancé mi-septembre 2107, on peut se demander si il est bien pertinent de faire un bilan des 3 mois et demi qui viennent de passer et de faire passer ça pour le travail de toute une année vie un titre trompeur…

throw-table-catch-chair

Heureusement que le lancement d’un blog fait moins de dégâts que le lancer de table…

Lire la suite

Secrets VS Secrets ouverts : Ultime battle !

Ah, les secrets…

Ils font tout le sel du JDR. Si si, vraiment. Le secret, c’est l’inconnu, c’est ce frisson de la curiosité inassouvie, c’est partir à la recherche de l’indéfinissable, c’est s’interroger et fournir une hypothèse souvent fausse et de rares fois juste mais apprécier l’expérience dans les deux cas. Les secrets, en fin de compte, dans le Jeu de Rôle, c’est le Bien, tout simplement.

Enfin, c’est le bien quand on sait qu’il faut s’interroger, et parfois c’est difficile. Oh, pas par rapport à la trame principale ou le monde que développe le MJ. Là, on sait qu’il y’aura forcément du mystère et des liens cachés, et l’on attend d’ailleurs fébrilement ce genre de petits secrets de sa part, car l’essence même du JDR, comme dans le vrai vie, c’est le saut dans l’inconnu, c’est d’effectuer une action sans vraiment savoir quelles en seront les conséquences, et de savourer ce qu’on découvre au final. Donc, les secrets, oui, on en trouve à foison dans l’ADN du JDR, mais comme étant la propriété du MJ à qui, c’est bien connu, on ne cache rien. Lire la suite