Cette semaine, j’ai reçu… D&D Starter set, version Stranger Things

Vous le savez, j’aime beaucoup Dungeons & Dragons. Mais vous savez peut-être moins que j’apprécie beaucoup la série Stranger Things de Netflix. Mais vous pouviez le supposer, il faut dire que la série rencontre un considérable succès… Et à le mérite de présenter à l’écran ses jeunes protagonistes jouant à quelques parties de ce bon vieux D&D, d’une manière aussi rafraîchissante que surannée : peu/pas de roleplay, des gamins qui hurlent et un jeu qui semble se résumer à de l’exploration et du combat. On me dit dans l’oreillette que c’est comme ça que ça se jouait à « l’époque », surtout chez le public US. Je ne saurais le dire pour ma part, je venais à peine de naître… Que voulez-vous, je suis encore -relativement- jeune.

Lire la suite

Publicités

JDR et… Expérience narrative : « Mummia » d’Expédition Mystère

Vous connaissez Expédition Mystère ? Ah, moi non plus, jusqu’à il y’à peu, quand les voies insondables du net m’ont fait découvrir cette « toute jeune » entreprise qui propose un format narratif… Pour le moins original. Explications, en parlant un peu de « l’expédition » que j’ai commandée chez eux : Mummia.

44125409_2390245071300893_8518731172467965952_n

Ces yeux… Qui vous fixent tant que vous n’aurez pas résolu le mystère… Brrr…

Lire la suite

Ce mois-ci, j’ai reçu… Invincible

Ça a commencé :  Héros & Dragons, H&D, le nouveau Dungeons & Dragons-like de Black Book Editions a été envoyé aux souscripteurs et arrive désormais en magasin… Un petit Flash-back s’impose : début 2016, Wizard of the Coast, annonce en grande pompe la mise en ligne d’une version Open Game Licence (OGL) de la cinquième édition de D&D, édition qui à l’époque n’avait pas été publié dans une autre langue que l’anglais, et rien n’était même prévu à ce sujet. BBE et Agate RPG lancent alors des projets sur plateforme participative visant –parfois après remaniement complet du projet de départ- à proposer un français des jeux usant le squelette du SRD de D&D 5 complété par leurs soins.

Mais là où le projet de BBE se distingue de celui d’Agate, c’est qu’il propose dès le départ non pas de simplement créer une version franchouilllarde de D&D, mais de livrer en même temps une campagne originale spécialement créée pour, Invincible.

Lire la suite

JDR et… Manga : Goblin Slayer

Quoi ? J’avais affirmé que ce blog ne parlerai que de JDR, et voilà que je viole cette sacro-sainte règle ?  On m’aurait donc menti à l’insu de mon plein grès, voilà ce que vous pourriez dire… Et vous auriez tort. Car si je fais une exception, la première, peut-être la seule, c’est pour une bonne raison : vous faire découvrir un manga dont les auteurs assument complètement leur inspiration Dungeon&Dragonesque : Goblin Slayer, édité sous nos latitudes par les éditions Kurokawa.

61jmkuhnlkl

Lire la suite

Rétro découverte : la Méthode du Docteur Chestel

A un moment donné dans sa vie de rôliste, on pense avoir tout vu, tout joué, tout fait. On a écumé jusqu’à plus soif les grands classique, on s’est intéressé aux nouvelles vagues de jeux, et on a même tiré les vers du nez des anciennes et des anciens pour découvrir les pépites du passé qui n’ont plus leurs équivalents de nos jours… Et alors qu’on pense que plus rien ne nous surprendra jamais, que la déprime nous guette… La surprise vient à notre rencontre !

Un jeu, un seul, qui est passé entre les mailles du filet, connu de quelques anciens mais certainement pas autant qu’il le devrait, qu’il le mérite. C’est le cas de la Méthode du Docteur Chestel, « petit » jeu publié en 1991 que je n’ai découvert que par hasard en écoutant d’une oreille discrète l’interview d’une MJ qui le faisait jouer. Tout de suite, le concept me frappe : rafraîchissant et n’ayant pas d’équivalent dans la longue liste des jeux que j’ai connu, c’est décidé, il faut que j’essaye ! En tant que PJ et MJ ! Résultat, je fonce sur amazon et je commande le bouquin. Et maintenant qu’il est entre mes grif… Euh, mes charmantes petites patounes, voyons ce que ça donne…

Lire la suite

Cette semaine j’ai reçu… Tiny

Les crowdfundings, les financements participatifs, les foulancements… Voilà bien une mode qui semble perdurer dans les paysages ludiques et rôlistiques non seulement français, mais aussi mondiaux. Il y a des mastodontes qui rassemblent des centaines de milliers d’euros ou de dollars, et aussi des projets bien plus modestes. Tiny fait partie de ces derniers, ayant rassemblé la coquette somme de près de 29 000 euros lors du financement ulule réalisé par son éditeur, JDR éditions.

Financés en juillet 2017, le jeu et la petite gamme de suppléments viennent d’être livrés aux souscripteurs après quelques petits mois de retard. Retard en lui-même un brin désagréable, mais qui est resté des plus correct, comparés à ceux accumulés par d’autres projets… Voyons voir ce que ça donne ! Serrez fort votre doudou en peluche, et poursuivez cette lecture…

couverture-poage-ulule-copie-3-gcizqcmk5gjx Lire la suite

Cette semaine, j’ai reçu… Kingdom Death : Monster

Bon, d’accord, ça fait bien plus d’une semaine que j’ai reçu mon colis… Mais comme je n’ai pas eu le temps de l’ouvrir auparavant, c’est comme si je l’avais reçu ce matin, nom de Zeus !

Bon sang, c’est lourd !

SAM_0721

Boîte gigantesque qui fait son poids… mais ou je vais ranger ça, moi ?

Mais bon, qu’est-ce que Kingdom Death : Monster, me demanderez-vous ? Ah… Y répondre n’est pas simple, tellement ce jeu de plateau, qui combine à la fois des aspects de jeu de gestion et de jeu de figurines en passant par le jeu de rôle, est une espèce d’ovni poursuivant coûte que coûte sa route dans le monde ludique.

Lire la suite

Cette semaine j’ai reçu… la Boîte d’initiation Chroniques Oubliées

Parfois, surtout lors de crowdfundings –financements participatifs-, on se retrouve à faire un achat que l’on n’aurait pas considéré sérieusement en temps normal, surtout quand l’offre est financièrement parlant alléchante. Ce fut mon cas pour -entre autres- le crowfunding du compagnon et de la boîte d’initiation du jeu de rôle Chroniques Oubliées (CO) publiée par Black Book Editions. Et c’est cette dernière que j’ai reçu cette semaine.

BI CO

La version « Ségur » collector… Sans être moche, la couverture est largement moins sympa que celle de d’édition « classique »… Un comble ! Lire la suite