Cadre de campagne pour Doudous&Dentiers (8) : A Naufrage, Naufrage et Demi ! (aventure)

Il est l’heure de dévoiler la troisième aventure que peuvent vivre nos Vacanciers sur le Paquebot, le cadre de campagne de Doudous & Dentiers que je publie sur ce blog ! Un pitch classique mais efficace vous attend, ainsi que des méthodes moins habituelles pour que vos PJ puissent s’en sortir vivant…

A naufrage, naufrage et demi !

Par Jean « Troll Traya » Faiderbe

Difficulté : Peu facile ; Plutôt linéaire

Date : Cet événement se déroule au beau milieu de la croisière, aux jours 6, 7 ou 8. Il ne dure qu’une seule journée.

Synopsis : Les parents des Gamins et les enfants des Anciens les ont inscrits à une activité qui parait très amusante : une sortie en mer sur un canot de sauvetage, pour profiter en toute quiétude de l’immensité de l’océan. Mais au cours de la sortie, l’embarcation tombe sur un navire endommagé, et l’animateur, qui n’est autre que le commandant Harvey Ballard, tient à vérifier que personne sur ce bateau n’a besoin d’aide. Alors que les Vacanciers découvrent des cadavres et des survivants, Scylla, la créature qui avait attaqué ce bateau de pêche, lance un nouvel assaut, sous la supervision de son maître, le commandant du Paquebot…

PNJ Impliqués : Harvey Ballard, qui s’amuse à terrifier les pêcheurs et les Vacanciers avec son monstre de compagnie ; Scylla, Ombre Vorace avide savourer la terreur et la chair des passagers du bateau de pêche ; les survivants du navire de pêche, qui craqueront tous de manières différentes.

Le Plan des Ténèbres : Là où dans les autres plantations les Ténébreux ont tendance à au moins s’organiser pour ne pas se mettre mutuellement des bâtons entre les roues, les choses se font de manières plus chaotiques sur le Paquebot. Cela ne plait pas beaucoup à Töten, mais elle comprend très bien qu’elle ne peut pas exiger de son équipage de parias d’agir comme les Ombres les plus fidèles et obéissantes. C’est pourquoi quand un humain corrompu ou une Ombre Majeure décide de se lâcher un peu en causant la mort de plusieurs passagers, rien ne l’en empêche. Et à moins de se faire prendre la main dans le sac, il échappera à toutes punitions. Harvey Ballard le sait bien, il a déjà plusieurs fois franchi la ligne jaune, mais ne s’est jamais fait prendre. Bon, il faut aussi dire que les pertes qu’il a causées étaient « minimes » aux yeux de Töten, et de toutes manières les interventions du Dr. West permettaient de les camoufler. Aussi  aucune enquête n’a vraiment été menée pour découvrir l’identité du coupable, mais ça n’a pas empêché le commandant de bord du navire de croisière de prendre confiance en lui d’exactions en exactions. Aussi aujourd’hui il se prépare à frapper un grand coup.

Ballard a réussi devenir le maître d’une terrible Ombre Vorace marine, Scylla, et il lui commande parfois de s’attaquer aux bateaux naviguant non loin du Paquebot. Plusieurs bâtiments ont sombrés sans laisser de traces de cette manière, mais quelques-uns ont eu plus de chance, notamment pour avoir dérivé après l’assaut près du Paquebot. Ces navires mal en points, à deux doigts de couler, se retrouvaient alors sous les yeux des passagers, forçant l’équipage de Ténébreux à lancer une opération de secours pour ne pas griller leurs couvertures. Ballard lui-même en a profité pour jouer au héros, et des clients de Just Price Cruises l’ont filmé lors d’un de ces sauvetages, ce qui lui a offert une grande renommée sur Internet pendant un temps. Ses crimes lui ont donc permis de gagner sur tous les plans, sauf un : pour la plupart des naufrage, il se trouvait trop éloigné pour se nourrir des émotions extrêmes des marins en pleine tourmente, et seule Scylla en profitait pour se gaver.

Cette fois, le Feu Follet compte en jouir totalement : il va se rendre sur place lui-même, sur le navire que Scylla va couler, et savourer toutes les dernières exquises émotions de ceux qui vont mourir là-bas. C’est-à-dire l’équipage du vaisseau ciblé par l’Ombre Vorace, et aussi les Gamins et les Anciens. Parce que oui, Ballard va profiter de s’être porter volontaire comme animateur d’une activité l’éloignant du Paquebot : timonier d’un canot de sauvetage pour une virée en haute mer pleine de sensations fortes proposée aux plus hardis passagers de la croisière. Et devinez qui se trouve parmi ces valeureux clients … ?

Accroche des Vacanciers : Une fois n’est pas coutume, les Vacanciers vont être trahis par leurs proches : leurs parents pour les Gamins, et leurs enfants pour les Anciens. Ceux-ci, inquiets par la mine de déterrés des PJ, les ont inscrits à une super activité qui leur fera profiter du bon air marin : une petite expédition en canot de sauvetage au large du Paquebot qui sera mis à l’arrêt pour plusieurs heures.

Bien entendu, si les PJ sont mis au courant trop tôt, ils pourraient essayer d’esquiver cette petite virée potentiellement dangereuse… Toutefois, vous pouvez utiliser plusieurs artifices pour qu’ils décident d’y aller… Ou ne puissent pas s’esquiver ! Vous pouvez considérer que les proches des Vacanciers leur font la surprise –il s’agit d’une activité très convoité au nombre de places limité- juste avant qu’il ne faille embarquer sur le canot : les PJ n’auront alors aucune échappatoire. Mais l’idéal pour cet Intrigue serait bien évidemment que les PJ décident de participer d’eux même à cette balade en plein océan. Par exemple, en amont vous pouvez insister sur la possibilité qu’il n’y’ait aucun endroit véritablement sécurisé sur le Paquebot, et que chacun des murs à des oreilles. Les PJ qui auront besoin de mettre au point un plan loin des yeux et des oreilles des Ténèbres devraient sauter sur l’occasion offerte par cette excursion.

Une fois à bord du canot –qui possède une hélice à moteur-, les PJ pourront découvrir que leur accompagnateur est Harvey Ballard, ce qui les rassurera ou les inquiétera selon ce qu’ils auront déjà appris sur l’équipage du Paquebot. Mais quoi qu’il en soit, il sera trop tard pour faire machine arrière, car un treuil amorcera la descente du canot en direction de l’océan. Une fois sur l’eau, Ballard se montrera être un moniteur sympathique et loquace, jamais à court d’anecdotes et de conseils pour les futurs navigateurs.

Mais il finira par faire s’éloigner le canot hors de vue du Paquebot, tout en restant rassurant « ça fait partie de l’activité, pas de panique. Au pire, si vraiment nous nous perdons, le canot est équipé d’un émetteur GPS, et l’équipe de sauvetage du Serenades nous retrouvera en un rien de temps. ». Et c’est à ce moment-là que la radio du commandant captera un message brouillé, apparemment de détresse. Arguant qu’il ne faut pas perdre de temps lors de ce genre de cas, mais en éludant toutes questions demandant des explications quant à la façon dont il a localisé la source d’émission de ce signal, Ballard met le cap vers l’est, s’éloignant encore plus du Paquebot.

C’est alors qu’au beau milieu des flots, sous un soleil de plomb sans la moindre brise, apparaît un petit point à l’horizon qui s’agrandit au fur et à mesure que le canot poursuit sa route. Les PJ finissent par distinguer un bateau de pêche en fort mauvais état, sa coque étant très cabossée, une partie de son bastingage arrachée et on repère également de traces d’incendie sur l’habitacle du navire.

Ballard approche le canot de l’épave flottante, tout en feignant d’envoyer un S.O.S. au Paquebot, puis il se retourne vers les Vacanciers, et récite un discours qu’il prépare depuis des mois : « Je suis vraiment navré, mais notre petite expédition vient de prendre un tour inattendu, et je crains de devoir l’arrêter sur le champ, car je vais devoir aller voir comment ça se présente à l’intérieur de ce bateau. Je ne vais pas vous demander de m’aider, vous êtes après tout de simples passagers, mais juste de patienter le temps que je vérifie si quelqu’un n’a pas besoin d’une aide urgente  ici. J’imagine sans peine ce que vous allez me dire, que vous n’êtes que des passagers, que tout cette situation est inquiétante et que vous n’avez pas payé pour vous retrouver dans ce genre de circonstances, et qu’il serait bien plus efficace que je revienne ici avec une équipe de sauveteurs. Et vous auriez raison, mais rendez-vous aussi compte qu’il est aussi possible que quelqu’un dans ce bateau, là, maintenant, qui vient probablement de vire un véritable enfer, ait besoin d’aide de toute urgence, et que le moindre retard lui soit fatal. Prenez le temps d’y réfléchir, et vous comprendrez qu’il est impossible pour moi de vous mener directement à l’abri sans vérifier. Alors s’il vous plait ne protestez pas et laissez-moi faire mon boulot, nous reviendrons bien assez vite sur notre bâtiment, je vous le promets. »

Le commandant salue alors les PJ, et balaie d’un geste de la main leurs éventuelles propositions visant à l’assister « Désolé mais je dois veiller sur vous, pas vous mettre en danger ! » Décrète t’il, lapidaire, avant de grimper sur le chalutier endommagé, se soustrayant à la vue des Gamins comme des Anciens.

Actions/Réactions : une fois livrés à eux-mêmes, les Vacanciers peuvent décider de leur propre chef d’ignorer les consignes de Ballard pour partir à l’exploration du bateau accidenté, mais s’ils sont réticents, n’hésitez pas à les motiver en faisant intervenir Scylla, dont les tentacules sortiront brusquement de l’eau pour enlacer le canot, et faire mine de l’entraîner vers le fond, tout en laissant tout le temps aux Gamins et Anciens de s’enfuir. L’Ombre Vorace agit bien entendu sur les ordres de Ballard qui communique avec elle grâce à sa faculté permettant de générer de la lumière : le Feu Follet veut que les PJ se battent pour leur survie en fuyant le monstre à travers un navire qui coule. Cela générera de la terreur, de la camaraderie désespérée, des trahisons mêmes, autant d’émotions qui seront pour lui délice. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il autorisera Scylla à en finir avec l’épave et ses occupants…

Une fois embarqué sur le chalutier, les Vacanciers pourront constater que Scylla lui a infligé de nombreux dommages, mais que d’autres sont visiblement le fruit d’un incendie, de coups de hache voir d’armes à feu : une partie de cette dévastation est d’origine humaine, mais impossible de savoir si elle délibérée ou si elle n’est qu’un dommage collatéral de l’affrontement ayant opposé Scylla et les pêcheurs. D’ailleurs, si le monstre marin ne s’est pas encore attaqué au canot qui a mené les PJ ici, il le fait maintenant, et fait mine d’essayer d’attraper les Vacanciers, pour les pousser à se réfugier dans les ponts inférieurs du bateau.

C’est dans cette suite de salles que les PJ vont rencontrer les marins survivants qui semblent tous désorientés, pour parler avec euphémisme. Tous sont en états de choc, hystériques ou encore atteints d’une folie temporaire, et Gamins comme Anciens vont devoir composer avec cet équipage brisé s’ils veulent s’en sortir vivant. Les survivants que peuvent rencontrer les PJ sont :

-Niven Clain est le second du capitaine, qui devrait d’ailleurs désormais commander le bateau suite au destin tragique de son supérieur, emporté par Scylla quelques heures plus tôt. Plutôt sec quand il s’exprime, et dénué de tout sens de l’humour, il possède un vrai don pour l’analyse rapide de situation et décider de façon optimale la marche à suivre en cas d’urgence. Le problème, c’est qu’il l’a oublié depuis que la panique l’a gagné. Il s’est réfugié dans la cabine de capitaine, et s’est caché sous le bureau de ce dernier, sombrant dans un état catatonique. Les PJ devront le bousculer et lui rappeler les devoirs qu’il a contracté auprès de son équipage pour l’en sortir.

-Setefano Etheve est un matelot jovial que le reste de l’équipage appelait « crevette » car justement sa carrure musclée et élancée n’a rien d’une crevette. Complétement hystérique depuis qu’une des tentacules de Scylla l’a percuté de plein fouet et l’a fait tomber dans la cale au beau milieu des poissons pêchés. Piégé dans cette salle depuis des heures, il essaie frénétiquement de remonter sur le pont, mais sans succès. Les PJ pourraient d’ailleurs l’entendre pousser des cris de bêtes en montant sur le navire. Setefano n’est pas dangereux, même s’il risque de se mettre en danger en courant comme un dératé si jamais on le sort de la cale avant de l’avoir calmé –grâce à des discours pleins d’énergie et des étreintes rassurantes mais fermes-, ce qui pourrait le faire se jeter dans la gueule de Scylla.

-Jenssen Techer est le mécanicien soupe au lait du chalutier qui à la sale habitude de toujours voir le verre à moitié vide. Son pessimisme est devenu légendaire, et la rumeur veut que tout aille bien tant qu’il prédit que quelque chose va mal se passer. Par contre, il est temps de se planquer quand il est confiant en l’avenir : c’est le signe qu’une catastrophe s’annonce. La preuve, c’est que le matin même de l’attaque de Scylla, il était persuadé que ce jour serait le meilleur  de l’année, voire de la décennie. Complétement obsédé par cette histoire depuis l’attaque du monstre marin, il s’est laissé envahir par une folie qui devrait rester temporaire s’il parvient à quitter le chalutier… Sans tuer personnes. En effet, suite à l’attaque de Scylla, Jenssen s’est retrouvé complétement traumatisé d’avoir à fermer une écoutille au nez de son collègue Gavin, que la bête avait happé. Jenssen à agit sous l’emprise  de l’instinct de survie, mais il n’est pas parvenu à se pardonner ce qu’il a fait, et la seule façon pour lui de le supporter est de croire qu’il sert Scylla, et qu’il doit lui trouver d’autres repas humains… Comme les PJ… Mais si ceux-ci parviennent à le maîtriser et à lui faire admettre la réalité, sa crise s’achèvera et il sera plus ou moins prêt à les aider à repousser le monstre.

Notez que si la croisière que vous faites jouer ne se déroule pas dans les Caraïbes comme celle décrite plus loin dans cet ouvrage, n’hésitez pas à changer les noms des membres de l’équipage du chalutier.

Les Vacanciers pourront donc croiser ces membres de l’équipage au fil de leur exploration du bateau, mais pourront aussi tomber sur Ballard. Ce dernier est nerveux bien qu’il essaie de ne pas le montrer : il faut dire qu’il se rend compte que son emprise sur Scylla n’est pas aussi profonde qu’il le croyait, car l’Ombre Vorace à tout de même tuer plusieurs pêcheurs alors qu’il lui avait ordonné de ne pas le faire. Mais plus important que ça, les PJ pourront facilement remarquer que leur commandant de bord n’à, pas l’air spécialement pressé d’aider les marins pour lesquels il a mis en danger le groupe de Vacanciers. Tout PJ qui s’intéressera à son comportement bizarre qui réussira un jet de Docte ou Futé se rendra compte qu’il réalise très souvent des figures avec les doigts de la main droite, et qu’il s’ensuit toujours quelques secondes plus tard une intervention du monstre marin. Il s’agit de mouvements nécessaires à la magie des Ombres visant à contrôler la lumière dont le commandant se sert pour donner des ordres au monstre marin –il fait apparaître une lumière clignotant en morse dans l’eau sous le navire, non loin des yeux de la bête, qui reconnait les séquences et selon les ordres de son maitre.-.

Ballard laisse les Vacanciers et l’équipage se débrouiller face aux assauts de Scylla, ce qui donne tout le temps aux PJ de repérer ce qui cloche, puis de trouver un moyen de survivre à ce terrible traquenard. Voici quelques-unes des possibilités auxquelles les Vacanciers peuvent songer à ce stade de l’Intrigue :

-Utiliser le matériel radio du chalutier dans le dos de Ballard. Ce ne sera pas aussi simple bien entendu, car la radio est hors d’usage. Il faudra cannibaliser d’autres appareils se trouvant disséminé dans tout le bateau, le tout en évitant les tentacules invasives de Scylla, et seul un personnage–un PJ ou un membre de l’équipage de pêcheur comme Niven ou Jenssen- possédant une activité ou un domaine ayant trait à l’électronique pourra procéder aux réparations. Cela permettra de contacter le Paquebot –plus précisément Tara McCormick, si elle est encore en vie- qui dépêchera d’envoyer des secours, qui comprendront plusieurs Ténébreux chargés de raisonner d’une manière ou d’une autre Ballard, voire de l’éliminer si  le dialogue ne fonctionne pas. Le Feu Follet saura se montrer raisonnable et cédera face à l’équipe chargée de le maîtriser, sauf si les PJ ont réussi à le mettre dans une colère noire. Dans ce cas, Ballard sera éliminé, mais au terme d’une terrible bataille qui pourrait causer bien des victimes collatérales, comme les PJ ou l’équipage de pêcheurs, par exemple…

-Piéger Scylla. Le monstre marin a beau être puissant, affamé et quasiment invincible, il n’en demeure pas moins qu’il peut être vaincu, notamment car il ressent la douleur, et une souffrance qui surpassera sa faim le poussera à fuir. Pour arriver à ce résultat, il faudra endommager au moins 3 de ses tentacules, de manière à les rendre inutilisables, et pour cela il faudra des pièges capables de causer de gros dégâts. Et si l’Ombre Vorace est particulièrement stupide, elle bénéficie des directives de Ballard, et ne tombera donc pas deux fois dans le même piège. Les PJ vont devoir innover à chaque tentative, et voici quelques idées que vous pourrez leur proposer s’ils ont besoin d’inspiration : renverser le contenu d’un baril de diesel sur un tentacule fouillant la cale et y mettre le feu ; concevoir avec le mécanicien Jenssen une guillotine qui coupera un tentacule ; forcer Scylla à frapper de toutes ses forces à l’aveugle avant se placer juste devant le générateur du chalutier, et le monstre s’électrocutera gravement en le frappant de plein fouet.

-Verser la cargaison de poisson du chalutier dans l’océan. Pour cela, il faudra réactiver la grue du chalutier, ce qui nécessitera quelques réparations à effectuer sans que le monstre ne vienne tout gâcher. Il faudra que certains Vacanciers détournent son attention pendant que les autres se chargent de dépanner le bras mécanique. Une fois cela fait, le poisson pourra être largué dans l’eau en grande quantité. Scylla s’étant déjà gavée d’émotions, elle a faim de chair désormais, et les poissons sauront la contenter pour quelques heures durant lesquelles l’emprise de Ballard sur elle sera proche du néant. Cela constitue assez de temps pour les équipes de secours du Paquebot découvre l’épave du bateau de pêche et vienne secourir les Vacanciers et les autres survivants éventuels.

-Utiliser le morse pour retourner Scylla contre Ballard. Plus que la lumière, c’est le rythme que comprend Scylla, peu importe que ce soit un signal visuel, sonore ou une simple vibration. En transmettant un message en morse de quelque manière que ce soit –et que Scylla le perçoive bien entendu-, par exemple en frappant contre la coque du bateau, les vacanciers pourront donner des ordres au monstre, mais tant que Ballard ne sera pas hors d’état de nuire, il continuera à donner d’autres directives et donc à invalider celles des PJ. Le Feu Follet finira par se rendre compte de la manœuvre des Vacanciers et tentera de les empêcher de continuer, et ce faisant il fournira une bonne occasion aux PJ de se débarrasser de lui, en lui concoctant un piège ou par exemple il se ferait happer par les tentacules de l’Ombre Vorace, guidée par les messages en morse d’un des PJ. Entravé par le monstre et endurant un vrai martyre, Ballard ne pourra plus utiliser ses pouvoirs pour contrôler Scylla, et le monstre marin le taillera en pièces avant de s’éclipser sous les flots pour ne plus jamais revenir près du Paquebot.

Cette intrigue peut donc se terminer de plusieurs manières différentes, certaines conclusions maintenant le statu-quo tandis que d’autres le bouleversent. Si Ballard est éliminé de quelques façons que ce soit, cela embarrasse fortement Töten et l’équipage du « Serenades of The Banshee », car le Paquebot se retrouve sans commandant de bord, une situation complétement ubuesque qui cause un vent de panique parmi les passagers, ce qui ne serait pas pour déplaire aux Ombres si cela ne mettait pas au final en, danger la pérennité de cette Plantation. Après une demi-journée de crise, une solution est mise en place : l’un des sous-officiers se retrouve bombardé commandant de bord suppléant. Töten effectue un long discours rassurant, expliquant qu’aucune croisière de Just Price Cruises ne quitte le port sans un capitaine suppléant, mais que le décès de Ballard à tellement frappé l’équipage au cœur qu’ils en ont oublié d’annoncer qu’un remplaçant tout aussi expérimenté que le défunt allait reprendre le commandement. En vérité, la demi-journée de chaos aura servi à modifier le passé du sous-officier, afin de faire croire qu’il y avait une solution de rechange au cas où le navire se retrouverait sans commandant… Chose que les Ombres n’avaient jamais envisagée jusque-là.

Les conseils de Jack : Perdus au milieu de l’océan, les PJs ne pourront pas compter sur la « sagesse » de Jack ou sur une de ses nombreuses babioles, mais si jamais certains d’entre eux vont le voir avant d’embarquer sur le canot, celui-ci leur parlera d’un dompteur de fauves qui lui avait causé des soucis : « Faut jamais s’approcher de bestioles sauvages, j’vous le dit. Même si elles sont apprivoisées, ou domptées. J’le sais parce qu’on a fait une émission sur ça, mais elle a jamais été diffusée. Trop gore pour l’public qui allume sa télé à 14 heure, qu’y disaient… Enfin, grâce à ça je sais qu’une bête sauvage reste sauvage qu’on lui apprenne. Peu importe les liens qu’vous croyez avoir tissé avec, qu’il vous lèche les doigts avec sa grosse langue râpeuse ou qu’y s’mette sur l’dos quand y vous voit… Dès qu’l’animal en aura marre de votre tronche, y s’rebiffera et vous transformera en steak haché. Ouaip, même si vous arrivez à l’faire sauter dans des cerceaux de merde en lui sifflant d’sus. En fait, j’crois bien qu’ça arrivera surtout si vous l’faites sauter dans ces foutus cerceaux ! »

Doudous & Dentiers est un jeu de Sylvain Ledig, publié par JDR Editions

Licence Creative Commons
A Naufrage, Naufrage et Demi ! de Jean « Troll Traya » Faiderbe est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s