Dis-moi ce que tu maîtrises, et je te dirai qui tu es #1

Hé oui, je ne pouvais pas y échapper indéfiniment… Une rubrique de blog totalement inintéressante vu qu’elle ne parle que de moi, et de ce à quoi je joue en ce moment. Pourtant, qui sait… il pourrait y avoir caché là-dedans -ou écrit au grand jour- un ou plusieurs sujets de futurs articles…

Allons donc, voilà ce que je maîtrise en ce moment :

Sur forum :

-Pathfinder (L’éveil des seigneurs des runes revisité) : J’ai toujours trouvé que D&D 3.5 -et donc son rejeton illégitime Pathfinder- avait un set de règles trop lourd pour le jeu sur table, mais sur forum, ça passe plutôt bien et n’empiète pas trop sur le côté roleplay et la progression narrative. J’ai lancé cette campagne il y’à deux ans et demi, et malgré quelques départs de joueurs  -remplacés par d’autres-, la motivation et le rythme sont toujours là. Nous arrivons à la fin de l’acte 1, l’arrivée à Pic-chardons. « Quoi ? Seulement ? » Hurleront certains d’entre vous… A tort. Cette campagne n’est pas dite « revisitée » pour rien : en outre, un scénario maison a précédé celui des « offrandes calcinées », et il s’est révélé plutôt long à terminer… Mais au moins les PJs ont mérités leur titre de « héros de Pointesable ».

En live :

-Numenéra (Bâtit sur nos os –campagne maison-) : j’ai voulu jouer à Numenéra pour un raison assez stupide de base : me « préparer » pour la sortie du jeu vidéo Tides of Numenéra –auquel je n’ai toujours pas touché d’ailleurs.-. Mais voilà, je me suis laissé emporter par mon imagination lorsque j’ai fait tester le jeu pour la première fois, et rapidement mes idées ont formé un tout cohérent, parfait pour une campagne. J’ai tellement aimé mes idées que j’ai pensé que cette campagne méritait d’être écrite, et je m’y suis attelé.

Au jour d’aujourd’hui, trois scénarios sur douze ont été écrits, ces trois scénarios formant la « première saison » de la campagne. Il y aura évidemment un lourd travail de réécriture à faire avant de publier tout ça… Et je compte bien le faire dans les règles de l’art. C’est pourquoi je publie de plus courts scénarios sur ce blog : pour déterminer ce que je fais de bien et de mal, pour pouvoir publier cette campagne de la meilleure façon possible, et qu’à terme de nombreux MJs désirent la faire jouer. Chacun d’entre-nous rêve d’écrire sa propre grande campagne, n’est-ce pas ? J’ai donc commencé la mienne, et ce sera pour le jeu Numenéra.

-Dungeons&dragons 5ème édition (L’injonction du Dragon –un peu –revisité) : Tout MJ qui se respecte doit au moins avoir maîtrisé une campagne de trois jeux cultes : D&D, l’Appel de Cthulhu et Vampire. Pour ce dernier, c’est déjà fait, restait D&D et l’AdC.  J’ai donc lancé une petite campagne de la dernière incarnation du grand ancien… Et en fait j’apprécie beaucoup ! A tel point que je suis en train de préparer une autre campagne -plus longue- que je vais faire jouer à une autre table. Ah, l’amour…

Sinon, pourquoi juste « un peu » revisité ? Car l’aventure originale (prévue pour Pathfinder) me convenait bien : classique et efficace. En dehors de points relatifs aux passifs et motivations des différents PJs, je n’ai effectué que deux changements –assez gros- dans la conduite de l’histoire. Mais ça, c’est une autre histoire… Ou plutôt, un autre article.

-Dungeon World : un jeu en narration partagée inspiré des règles Apocalypse World saupoudrée de celle de D&D… Le cocktail est explosif ! Et franchement barré. Je ne sais jamais à quoi m’attendre en début de partie, et mes joueurs font progresser cette histoire a travers des embranchements que je n’aurais surement pas prévus. Un excellent moyen d’entrainer son improvisation, tout en restant une expérience ludique rafraîchissante. Et je ne crois pas que mes archéologues/pilleurs de tombes de PJs vous diront le contraire !

*****

Voilà, c’est tout ce que je maîtrise en ce moment, même si d’autres projets ne devraient pas tarder à voir le jour… Mais nous verrons ça une prochaine fois…

Oh, et les campagnes ou je suis simple joueur ? Oh, il y en a un certain nombre… Plus sur forum qu’en live ou sur table d’ailleurs. Mais bon, ce n’est pas le sujet de ce billet, donc zou, bouche cousue ! mais qui sait, si vous le demandez très très fort, ça peut se faire à l’avenir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s